#31 Les cœurs aimants – Anne Plichota et Cendrine Wolf

1542024131632

– Tu en as envie, Dana. 
– Oui. 
– Tu sais que je le sais. 
– Oui. 
– Alors qu’est-ce qui te retient ? 
– Rien. Tout. Toi. 

À bientôt vingt ans, Dana se sent toujours aussi perdue. Elle ne supporte pas son corps, son image. Cobalt, lui, est un séducteur qui déborde de confiance. Dans le huis clos du centre médical où ils luttent contre leurs démons – les troubles alimentaires pour elle, le cannabis pour lui –, leurs regards n’auraient jamais dû se croiser. 
Et pourtant… 
Au fil des jours, un lien inattendu se tisse entre eux. Cobalt va amener Dana à lâcher prise, à accepter d’être désirée. Elle qui supporte à peine de se regarder dans un miroir va peu à peu apprendre à aimer. 
Et à s’abandonner… 
Deux cœurs aimants. 
Jusqu’à ce qu’une autre réalité ne vienne fracturer ce miracle si fragile.

∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴

Aujourd’hui je vais faire la chronique d’un livre qui sort un peu de mon style de lecture. C’est un roman écrit à quatre mains qui aborde des sujets sensibles comme l’anorexie et les addictions. On commence ce livre en découvrant Dana, une jeune femme de 19 ans qui souffre de troubles alimentaires, elle se bat avec cette maladie depuis une dizaine d’année. Elle vit seule avec son père car sa mère est morte depuis plusieurs années dans un accident de voiture. C’est après un énième malaise chez elle qu’elle va devoir aller suivre un programme dans un centre pour guérir de son mal être. 

Toute l’histoire du livre se passe au centre Aurore, où nous faisons la connaissance de plusieurs personnages tels que des patients mais aussi des médecin et psychologue. On fait alors la rencontre du deuxième personnage de ce livre : Colbalt, un jeune homme séducteur arrivé dans ce centre à cause d’une grosse addiction au cannabis. Dana et Colbalt vont tisser aux fils des pages une relation qui va devenir de plus en plus importante pour eux et très positive pour leur guérison.

Ce que j’ai apprécié dans ce livre c’est que les choses se déroule lentement, Dana et Colbalt ne tombe pas sous le charme l’un de l’autre au bout de seulement quelques jours, ils prennent leur temps, c’est simple et tellement réaliste. Deux âmes perdues qui cherchent à se reconstruire, à aimer leur corps et faire le deuil de quelqu’un.

Le petit plus aussi à ce livre c’est qu’il y a plusieurs points de vues, on a celui de Dana et Colbalt mais aussi celui du père de Dana, Rose (alias Betty Boop d’après Colbalt ) la directrice du centre, j’ai d’ailleurs beaucoup aimé ce personnage !! Et puis celui de Candice, une autre jeune patiente qui est très détestable si vous voulez mon avis. C’était une superbe idée d’écrire ce livre de cette manière, on gravite autour des personnages de ce centre, on a du coup l’impression d’être partout à la fois et c’est très agréable.

Je recommande ce livre à 100%, j’ai passé un super moment, c’est un livre qui se lit assez vite et qui est très bien écrit. Une histoire d’amour différente de ce qu’on a l’habitude de voir, laissez vous tenter par un registre un peu diffèrent 🙂 

∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴ ∴  

« Des filles, colbalt en avait embrassé beaucoup. Des femmes aussi, un peu moins, mais tout de même quelques-unes. En revanche, des filles comme Dana, jamais. »

❤ ❤ ❤ ❤   

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s